Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Historique de l'Institut

Crée en 1967, les instituts de Pontoise ont beaucoup évolué au fil du temps. Ils sont passés du statut d’école d'infirmières à celui d'institut de formation en soins infirmiers et d'institut de formation des aides soignants. La formation des infirmiers et des aides soignants a connu de nombreuses évolutions et des réformes, passant par l'intégration des études infirmières dans le système LMD universitaire à un rapprochement avec d'autres instituts sur un territoire dans le cadre de la création des groupements hospitaliers de territoire...

L'IFSI/IFAS de Pontoise a une histoire qui lui a forgé une identité propre. Aujourd'hui, les instituts s'inscrivent dans leur territoire de santé et leur bassin de vie, dont la particularité est d’avoir une population jeune avec près de 30% qui ont moins de 20 ans ; ce qui représente une force dont il faut savoir tirer bénéfice pour rendre attractives nos formations sanitaires et, ainsi, former les futurs professionnels de santé qui répondront aux besoins de santé de notre population.

Juillet 1967 : La création de l’école d’infirmières par l’architecte LETU

L’école est rattachée administrativement au Centre Hospitalier de Pontoise et est inaugurée par Marie Thérèse BONSART, première directrice.

Les locaux, spacieux, dans un parc arboré du quartier des Louvrais, ont été prévus pour accueillir des générations d’étudiants ; en 1967, on compte 20 étudiantes par promotion, tous en internat.

Les années 80

Les années 80 sont marquées par de notables évolutions locales et nationales :

  • Le projet de formation élaboré par l’équipe enseignante repose sur une conception humaniste des soins infirmiers
  • Parallèlement la pédagogie s’individualise malgré le cadre collectif. La reconnaissance du grade de formatrice ne date que de 1968
  • Un allongement de la durée des études qui passe à 28 mois en 1972 puis à 33 mois en 1979.

Novatrice, Marie Thérèse Bonsart crée un partenariat avec quelques grands noms de la profession infirmière nord américaine, qui durera jusqu’en 1990, date de son départ à la retraite.

Les années 90, où l'on observe des évolutions fondamentale de la formation

Nadia Boucolon est directrice de l’école de 1990 à 2003. L’Ecole d’infirmière devient l'Institut de Formation en soins infirmiers (IFSI). Elle met en œuvre un programme qui intègre totalement la psychiatrie. Le programme intègre en outre une orientation de santé publique et éducation à la santé.

  • 1994 : mise en œuvre d’un nouveau programme pour les aides-soignantes
  • 1999 : augmentation du nombre d’étudiants en soins infirmiers de 64 à 90. Les locaux s’avèrent trop étroits pour accueillir l’ensemble des étudiants. L’IFSI s’agrandit par l’adjonction de deux amphithéâtres en préfabriqué de 100 places chacun
  • 2001 : création du département de formation continue de l’institut
  • Février 2002 : augmentation de la capacité d’accueil des élèves aides soignants à 25 élèves par année.

Les années 2000 : de nouvelles réformes de fond

Une nouvelle directrice, Martine Fontaine, arrive en juin 2004.

  • Juin 2005 : gestion du budget est intégré à la gouvernance en raison de la prise en charge du financement des instituts par le Conseil Régional d’Ile-de-France (CRIF)
  • Octobre 2005 : mise en œuvre du référentiel de formation des aides soignants : Arrêté du 25 octobre 2005
  • Développement de l'offre de formation continue, notamment par la formation au tutorat en psychiatrie et les accompagnements à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) pour les aides soignants et les auxiliaires de puériculture
  • 2009 : mise en œuvre du référentiel de formation des infirmiers : Arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’Etat infirmier
  • Parallèlement à la création de salles informatiques, la documentaliste, forme les étudiants aux nouvelles technologies
  • 2010 et la prochaine décennie : constitution du partenariat avec l’UFR (Unité de Formation et de Recherche) de médecine de l’Université Paris7-Diderot, et création du Département Universitaire en Sciences Infirmières (DUSI). Ses membres ont à mettre en place le système Licence Master Doctorat pour les infirmiers, puis pour l’ensemble des paramédicaux.

En 2015, Martine Fontaine est remplacée par Viviane Caillavet qui assure les fonctions de directeur des soins-coordonnateur des IFSI/IFAS de Pontoise, en collaboration avec Pascale Cani, cadre supérieur de santé-adjointe à la directrice.

2016 : La création des IFSI/IFAS du Groupement Hospitalier Nord-Ouest Vexin Val-d'Oise (GHT NOVO)

 

Le 1er juillet 2016, la signature de la convention créant le GHT NOVO, inscrit les IFSI/IFAS de Pontoise dans une nouvelle dynamique de rapprochement avec l'IFSI/IFAS de Beaumont-Sur-Oise.

Ce rapprochement est facilité par des points forts communs aux instituts des deux sites :

  • Une appartenance à la même université de rattachement : Paris7-Diderot;
  • Une collaboration des cadres de santé formateurs des deux IFSI sur des unités d'enseignement en partenariat avec l'université Paris7-Diderot;
  • Un travail collaboratif et de partenariat entre les documentalistes;
  • Un logiciel de gestion commun.

Une direction commune des IFSI/IFAS du GHT NOVO est instaurée à partir du 2 novembre 2016 et assurée par Viviane Caillavet et Pascale Cani.

Une démarche de réflexion est engagée avec l'ensemble des professionnels contribuant à la formation des étudiants et des élèves sur les deux sites (Beaumont-sur-Oise et Pontoise) pour optimiser les pratiques professionnelles et faire de cette alliance une force au service de la qualité de la formation dispensée dans les instituts.

Les axes prioritaires de travail en commun sont, entre autres :

  • L'élaboration d'une politique de stage commune;
  • L'élaboration de projets d'Ecole, de Formation et Pédagogiques communs;
  • La recherche d'une convergence des démarches qualité.

Cependant, les IFSI/IFAS du GHT NOVO demeurent des instituts indépendants juridiquement et conservent leurs instances propres et leur démarche budgétaire sur chaque site.

Les candidats aux épreuves de sélection pour l'entrée en formation en IFSI et en IFAS s'inscrivent selon leur choix dans un des sites et après réussite aux épreuves, ils intégrent l'IFSI ou l'IFAS de leur choix.